Get Adobe Flash player

« Les Canaries et le Maroc resserrent les liens de collaboration pour déclencher des actions de mitigation et d’adaptation aux effets du changement climatique »

Les Canaries et le Maroc ont partagé des expériences et ont resserré des liens de collaboration pendant le développement du Séminaire « Impacts du changement climatique sur les Ressources Naturelles de la Zone de Coopération Territoriale de l’Atlantique ». Cet événement a été organisé par l’Institut Technologique de Canaries et par l’Université de La Laguna, et il a eu lieu à l’Aula Magna de la Faculté de Sciences Physiques et Mathématiques de l’ULL avec le but d’étudier la manière d’affronter les problèmes dérivés du changement climatique.

L’événement a compté sur la participation d’intervenants de premier ordre sur des aspects différents du changement climatique en Europe, en Espagne, au Maroc et aux Canaries. Les institutions participantes ont été, parmi d’autres, l’Unité d’adaptation au changement climatique de la Commission européenne, le Bureau espagnol du changement climatique, l’Unité de coopération pour la Région Souss Massa Drâa, la Direction Régionale de Météorologie du Royaume de Maroc, la Direction Générale de Protection de la nature du Gouvernement de Canaries. L’Observatoire Régional de l’Environnement de la région Souss Massa Drâa, l’Observatoire du changement climatique du Gouvernement de Canaries, l’Observatoire de durabilité en Espagne, l’Université d’Agadir, l’ULPGC et l’ULL.

La centaine de personnes qui ont assisté à cet événement ont remercié et évalué positivement la diversité de contenus des appels à communication ainsi que la qualité des exposés. La délégation marocaine a exprimé toute sa reconnaissance pour le développement de cet événement et pour les possibilités futures de collaboration grâce à celui-ci.

Dans le cadre du Séminaire, on a organisé un atelier participatif entre les rapporteurs, les associés marocains du projet et les techniciens d’entreprises et institutions canariennes ayant une activité liée directement ou indirectement aux impacts du changement climatique. La propre dynamique de cet atelier a permis d’échanger des opinions pour identifier les problématiques les plus importantes, ainsi que les points en commun entre les Canaries et la région marocaine Souss Massa Drâa.

De même dans l’atelier on a présenté des propositions très intéressantes pour améliorer les politiques de mitigation et d’adaptation. Parmi ces propositions on peut mentionner les suivantes :

  • Conception d’un programme de doctorat pour la formation d’experts en changement climatique ;
  • Accord-cadre de coopération en faveur de la lutte contre le changement climatique « Canaries – Souss Massa Drâa »; 
  • Certification de « l’empreinte carbone » et normalisation de « l’étiquette carbone » ;
  • Création d’une loi de développement durable et de changement climatique aux Canaries ;
  • Création d’un centre de formation en changement climatique entre les Canaries et Souss Massa Drâa ;
  • Appui à l’élaboration d’inventaires et projections d'émissions de gaz à effet de serre (GES).

Conclusions

Le séminaire a offert un large éventail de conclusions, parmi lesquelles on peut souligner celles qui suivent.

  • Le changement climatique constitue un phénomène vérifié touchant, de façon multisectorielle et transfrontalière, toute la planète, bien que de forme différente en fonction des vulnérabilités de chaque région.
  • L’intervention d’experts de plusieurs disciplines sera nécessaire afin de définir les stratégies précises, et d’exécuter les mesures appropriées de mitigation et d’adaptation aux effets du changement climatique. Dans ce sens, il est fondamental d’aligner les initiatives d’Espagne avec les propositions de l’UE.
  • L’Espagne et le Maroc sont très conscients des impacts environnementaux et économiques provoqués par le changement climatique, ainsi que du coût dérivé du « ne rien faire ». Par conséquent ils se sont engagés à réduire leurs émissions et ils sont en train d’implémenter des plans d’action ambitieux.
  • Les régions de Souss Massa Drâa et de Canaries partagent des problématiques similaires, particulièrement dans les secteurs agricole et touristique, concernant l’irrégularité pluviométrique, le manque d’eau et la dépendance énergétique de l’extérieur. La coopération conjointe, dans des projets spécifiques pour améliorer la qualité de vie de ces populations, devient donc nécessaire. On doit aussi souligner l’engagement et la grande tâche de recherche développée par les trois universités présentes dans le séminaire : l’ULL, l’ULPGC et l’Université Ibn Zhor d’Agadir. Les représentants de celles-ci dans cet événement ont montré l’importance de participer à des projets conjoints.
  • Les Canaries ont atteint une réduction importante des émissions à 2010 par rapport à 2005, dépassant ainsi les expectatives de la stratégie canarienne de lutte contre le changement climatique. Le prochain objectif est celui d’atteindre une réduction de 14% à l’horizon 2015 et de centrer les efforts sur le transport et les principaux centres de consommation de combustibles fossiles (centrales thermiques et raffineries) qui sont actuellement soumis au commerce d’émissions de CO2.
  • Le changement climatique constitue une des principales menaces à la durabilité environnementale et au développement mondial. En outre, on a déjà évalué que le coût économique de la « non-action » est cinq fois supérieur au coût de la « action ». Que peut-on faire ? De l’Observatoire espagnol de durabilité, on propose une feuille de route vers une économie compétitive à faible intensité en carbone fondée sur l’emploi vert, où il y a des nombreuses opportunités entrepreneuriales.

Le Séminaire « Impacts du changement climatique sur les Ressources Naturelles de la Zone de Coopération Territoriale de l’Atlantique » fait partie des activités du projet CLIMATIQUE (climatique.itccanarias.org/es/). Le projet CLIMATIQUE est mené par l’Institut Technologique de Canaries (ITC) et cofinancé par le Programme opérationnel de coopération transfrontalière – « Espagne - frontières extérieures » (PONTEFEC).